Prenez soin de votre santé en partant du bon pied !
La réflexologie plantaire vous met dans la bonne direction.

Réserver une séance

Prévention – Santé – Bien-être – Thérapie Complémentaire Holistique Alignement – Auto-régulation – Gestion Du Stress

FAQ

La régularité du soin permet de maintenir la bonne santé ?

Pour un meilleur accompagnement, il est souvent préférable d’effectuer un suivi sur plusieurs séances. La fréquence est adaptée à vos besoins et attentes. Le corps a une mémoire et la stimulation régulière des zones réflexes optimise au maximum les bienfaits du soin pour rééquilibrer les fonctionnalités du corps et favoriser l’homéostasie (équilibrage), laquelle gère toujours au mieux le métabolisme de la personne, agissant à la fois sur la sphère corporelle, émotionnelle et énergétique.

A quelle fréquence dois-je prévoir vos séances de réflexologie ?

Cela dépend des troubles, de la réaction et de la réceptivité de l’organisme de chacun :

  • De manière générale, toutes les trois à quatre semaines.
  • En cas de symptôme aigus, les séances seront espacées d’une semaine, 3 à 5 séances suffisent le plus souvent.
  • S’il s’agit d’un entretien, en prévention, une séance à chaque changement de saison par exemple.
  • En cas de symptômes chroniques, le nombre de séances sera très variable suivant le déséquilibre traité et l’amélioration successive aux séances.

Il faut prévoir un minimum de trois à cinq séances pour avoir une action bénéfique sur un symptôme. La réflexologie est une méthode globale que l’on peut comparer à une rééducation de l’organisme lequel a besoin d’entendre toujours le même message pour pouvoir se réguler.

Notre organisme est impacté par les saisons, les modes de vie qui changent, la réflexologie adapte et aide l’organisme avant que les maux ne s’installent. Le corps produit telle pathologie, tel symptôme et est influencé par ce qui lui arrive. Le fait de rapprocher les séances permet au corps de ne pas recouvrer le trouble.

Est-ce que la réflexologie est valable chez tous ?

Pratiquement oui. Je vous invite à regarder l’article de mon site à ce sujet.

La seule contre-indication absolue sont les problèmes de phlébites. Il y a bien évidemment des précautions à prendre chez le bébé, les femme enceintes, les pers en convalescence et les personnes âgées par exemple. Vous trouverez plus d’information dans l’article sur les contre-indications.

Peut-on faire de la réflexologie sur les enfants ?

Oui. La réflexologie est très efficace sur les enfants, leur métabolisme étant rapide, ils ont moins de résistance à se décongestionner, moins de toxines, les tissus sont plus réceptifs, l’énergie circule mieux et effectivement il y a des résultats rapides. Plus le symptôme est récent (cela qui est aussi valable chez un adulte), plus l’action anti- symptomatique fonctionnera. Ainsi, plus l’âge est jeune, plus cela va vite. Nous sommes notre propre réflexologue !

Peut-on le faire soi-même ?

L’automassage est certainement une bonne habitude à prendre même si la personne est limitée : il faut connaître la cartographie, les manipulations et avoir une certaine souplesse. En cabinet, il m’arrive de montrer la pression/détente d’une zone réflexe opportune pour maintenir une stimulation et faire perdurer la séance jusqu’à la prochaine.

Les mains sont intéressantes comme zone d’auto-traitement dans le sens où l’on peut s’en servir dans le métro, lorsqu’on ne peut pas se déchausser… Les appareils sont aussi une bonne stimulation globale et pour un entretien général, pourquoi pas, la machine ne remplaçant malgré tout pas l’homme dans ce type de thérapie.

Un contact bienveillant génère des endorphines… S’il y a un problème spécifique, il est mieux de voir un réflexologue et d’entretenir les effets de la séance avec ces appareils par exemple.

Que trouvez-vous lors d’une séance ?

La réflexologie n’est pas un diagnostic médical. Par la qualité du tissu plantaire qui peut être plus ou moins perturbé, il est possible de détecter en réflexologie l’endroit où l’énergie circule moins bien : des organes en hypo ou hyperfonction.

Est-ce que la réflexologie est douloureuse ?

L’avantage en réflexologie est que lorsque la stimulation est inadaptée, lorsque c’est trop douloureux, la personne va retirer son pied ou bien va se crisper. Il semble impossible de surstimuler. Avec le bon sens et l’écoute de son toucher et l’attention portée à toutes les mimiques du corps, le réflexologue ne fait pas mal mais il recherche une sensibilité.

Bien souvent, la clientèle parle d’un ‘mal qui en même temps fait du bien’. En effet, la douleur correspond à une altération pathologique de l’organe correspondant à la zone réflexe ; le toucher est une puissance qui stimule.

La sensibilité est un des signes de déséquilibre dans le soin réflexologique et il est quasi inévitable car le thérapeute défait la souffrance dans les tissus en les mobilisant. Le but n’est pas d’avoir mal, la notion de douleur est très subjective et le réflexologue n’est pas là pour martyriser le tissu. Il y a un respect mutuel qui s’établit et beaucoup d’explication lors des séances. Une zone douloureuse sera complétée par un travail en douceur ou/et une pause statique sur la zone réflexe.

La conséquence de cette stimulation peut être des réactions d’éliminations fortes pendant 12 à 24h (fatigue, maux de tête, baisse de tension, règles, diarrhées…). Il est inutile de s’inquiéter, en fait c’est une bonne nouvelle : votre corps a suffisamment de vitalité pour effectuer un travail d’élimination des toxines et de régénération. Immédiatement, on sent sa jambe plus légère et le soin a un effet relaxant important. Quand la circulation est bonne, la personne dort mieux, a moins mal, se tient mieux, digère mieux, a moins de lourdeurs…

La réflexologie fonctionne-t-elle comme l’acuponcture ?

C’est le même principe d’action à distance que l’acupuncture sauf qu’au lieu d’utiliser des aiguilles, le réflexologue utilise la pulpe de ses doigts souvent considérée comme plus doux.

Une autre différence est qu’au lieu de stimuler des points d’acupuncture, la réflexologie travaille sur des points ou zones réflexes situés sur des endroits du corps le représentant en miniature au niveau des mains/corps/pieds ou du visage.

Le corps a plein de portes d’entrées pour stimuler toutes les fonctions organiques et remettre en circulation l’énergie.

Quelle est la différence entre la réflexologie plantaire et la réflexologie palmaire ?

Les mains constituent elles aussi un miroir de notre corps aux zones réflexes situées dans la paume, sur les doigts et le dessus des mains.

Le travail sur les mains n’aura pas la même profondeur que sur les pieds tout simplement parceque les mains sont hyper stimulées en permanence. Les organes pouvant être traités sont moins nombreux que ceux accessibles par les pieds. Sur les mains, on obtient une vraie détente mais le travail thérapeutique est moindre que sur les pieds. La réflexologie palmaire est souvent proposée en complément de la plantaire.

La réflexologie palmaire est un outil de plus et est valable lorsqu’une personne est sous-vitale. Néanmoins, pour les personnes dont les pieds ne peuvent être massés (maladie, blessure), pour celles qui travaillent avec leurs mains, tels les pianistes, ou sont sujettes à l’arthrose, les légères pressions et micro-massages s’avèrent efficaces.

C’est aussi une zone intéressante à utiliser en auto-traitement car plus accessible que les pieds. La cartographie des mains étant analogue à celle des pieds.

Contact

Cabinets :

28 Av des Gobelins

10 av Auguste Blanqui

75013 Paris

Réserver une séance

0649613128Email

Témoignages

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Sed sed nisi augue. Donec dui risus, condimentum vitae lorem ac, mattis dictum quam.

Victor Luna

Vestibulum rhoncus orci nec consequat pharetra. Aenean orci odio, varius sed pellentesque eget, suscipit at lectus. Duis mattis lacus a ex pharetra vestibulum.

Marjorie Phillips

Sed at libero risus. Nulla commodo auctor orci, nec convallis mauris aliquam quis. Nam consequat nunc id ante consequat, ac posuere ex volutpat.

Cheryl Montgomery